VyanaVyana

les prestations respiratoires

Apnée du sommeil

Qu’est-ce que le Syndrome d’Apnées Obstructives du Sommeil (SAOS) ?

En phase de sommeil, la personne souffrant de SAOS subit un rétrécissement de son pharynx engendré par un relâchement musculaire. Cela engendre une circulation de l’air plus lente ainsi que des ronflements. En cas de fermeture complète des voies aériennes, la personne s’arrête temporairement de respirer : C’est ce que l’on appelle une apnée obstructive.

Cela peut durer 5 secondes ou plus et se produire jusqu’à plusieurs dizaines de fois lors du sommeil qui est alors perturbé sans que la personne en soit systématiquement consciente (courts éveils après chaque phase d’apnée).

APNÉE DU SOMMEIL
apnee_Blanc_2

La ventilation spontanée en pression positive continue (PPC ou CPAP) ?

Ce traitement de référence est proposé en premier lieu aux patients souffrant d’apnées du sommeil modérées ou sévères. Il consiste à faire respirer au patient, sous masque, de l’air en provenance d’un compresseur de façon à obtenir dans les voies aériennes une pression positive constante.

Il sagit d’une petite machine qui insuffle de l’air comprimé dans le nez par l’intermédiaire d’un masque porté pendant la nuit. La légère surpression permet d’éviter que les parois de l’arrière-gorge ne se bloquent et n’entraînent un arrêt respiratoire. Le masque doit être porté en permanence, toutes les nuits, pour être efficace. L’appareil est calibré pour chaque patient.

Le Syndrome d’Apnées Obstructives du Sommeil est-il dangereux pour la santé ?

Des études cliniques récentes ont démontré l’existence d’un lien entre le SAOS et l’hypertension, les maladies cardiovasculaires et le diabète

Le SAOS peut entraîner une détérioration de la qualité de vie : somnolence excessive, risque plus élevé d’accident de la route, altération de l’humeur ou dépression, troubles sexuels.

Les symptômes

Le Syndrome d’Apnées Obstructives du Sommeil est souvent détecté par le conjoint, témoin privilégié des deux symptômes majeurs : les ronflements et les arrêts respiratoires nocturnes.

Les examens à réaliser:

Le médecin spécialiste vous présentera les différents types d’examens lors de la consultation.

Le plus courant est la polygraphie respiratoire. La polysomnographie est un examen plus complet qui enregistre l’activité du cerveau, afin de reconnaître les différents stades du sommeil.

Grâce à ces données, le spécialiste pourra déterminer si vous êtes atteint du Syndrome d’Apnées Obstructives du Sommeil et vous prescrire un traitement adapté si cela s’avère nécessaire.

PR1 P-Flex_homme dort

Votre materiel

Une ventilation en pression positive continue (PPC ou CPAP)

branchée sur le courant électrique, durant votre sommeil, elle vous insuffle de l’air sous pression positive constante

Un masque

élément essentiel garant de l’efficacité du traitement

Un tuyau

qui fait le lien entre la ventilation et le masque.

Un humidificateur

Si votre médecin vous l’a prescrit. C’est un récipient contenant de l’eau pour humidifier l’air parfois trop sec, évitant ainsi le dessèchement de vos muqueuses. Cet humidificateur nécessite impérativement un entretien rigoureux. Grâce à des techniques performantes, VYÃNA Médical garantit aux patients des soins appropriés et innovants.

Grâce à des techniques performantes, VYÃNA Médical garantit aux patients des soins appropriés et innovants.

les prestations respiratoires